Page d'archive 21

Les Galkas

C’est depuis une retraite paisible dans une contrée ensoleillée que je vous rédige cet article qui risque d’être le seul pendant quelques semaines. Attaquons-nous donc au sujet du jour comme il se doit.

Les Galkas…

Croquis d'un Galka

Comme les plus perspicaces d’entre vous l’auront remarqué dans mon article précédent, je ne porte pas ces êtres hideux dans mon coeur, ils constituent néanmoins un sujet auquel je me dois de m’intéresser en tant qu’explorateur (émérite) de Vana’diel.

Statue de la Déesse de l'Aube, Altana

La légende raconte qu’Altana, la Déesse de l’Aube créa les Zilarts des êtres doués de télépathie, mais quand ceux ci furent anéantis elle pleura 5 larmes correspondant aux 5 races peuplant Vana’diel, dont font partie les Galkas. Le plus étrange chez les Galkas, est la façon dont ils se reproduisent. En effet, bien que le tout venant prenne les Galkas pour des mâles, ils s’avèrent en fait assexués! C’est par la réincarnation que la race est perpétrée (oui,je ne confond pas avec perpétuée). Tout ce que l’on sait c’est que les galkas sentant leur heure venue s’en vont voyager et ne reviennent que sous la forme d’un enfant galka. Quel mystère peut bien cacher celà!

Altepa

Dans des temps reculés, environ 600 ans avant l’aire du cristal, les Galkas vivaient dans le désert d’Altepa sur l’île de Kuzotz. Malheureusement pour nous les Humes, une guerre entre eux et les terribles Anticans, une des nombreuses éspèces d’Homme-bêtes qui peuplent Vana’diel (allez savoir pourquoi les Galkas n’en font pas partie Langue ) éclata. Nombreux fûrent les Galkas massacrés, et les survivants dûrent s’enfuir vers le continent via le célèbre tunnel naturel de Korroloka. Etre éviscéré par les Anticans ou vivre en esclave dans la patrie ou ils se sont réfugiés (Bastok), c’était un peu choisir entre la peste et le choléra, mais les Galkas ont vite choisi, ce serait le choléra!

un Antican

Outre leurs apparence répugnante et leurs facultés cognitives limités, les Galkas sont réputés pour leur endurance hors du commun, sans doutes un critère décisif de sélection naturelle au beau milieu du désert, qui en font, en dehors des mines, de la très bonne chaire à canon! En effet, les aventuriers considèrent souvent les galkas comme des sacs de viandes uniquement bon à se prendre les coups pour les autres puisqu’il ne peuvent exceller dans le domaine de la magie au vue de leurs maigres ressources en mana et ne s’avèrent être que second en force après les impétueux Elvaans.

Un Galka pret a subir tous les coups de ses adversaires

Celà dit, il est assez rare de voir des Galkas aventuriers, la plupart restant cloîtrés chez eux pour cacher leur laideur, et ne sortant uniquement pour aller au mines (des Galkas modèles en somme). Aucune des linkshells (comprenez association d’aventuriers) dont je fais partie n’en compte parmis leurs rangs, et je m’en félicite!

Un avis de recherche plaquer partout a Bastok par un citoyen modèle.. Nan c'est pas moi! Je vous assure!

Mais il faut bien reconnaitre que malgrés leurs nombreux défauts, ceux que j’ai rencontré au gré de mes voyages, étaient plutôt sympathique, bien qu’un peu simplet. En voici pour témoignage, un reportage exclusif sur la journée d’un Galka aventurier nommé Derf.

Image de prévisualisation YouTube

La République de Bastok

Commençons donc par là ou tout à commencer… Bastok!

Bastok!

C’est dans cette ville au climat aride que j’ai débarquer pour la première fois il y’a 5 ans pour y commencer ma carrière d’aventurier. En fait, mon frère, Atmaride, m’avait invité à l’y rejoindre quelques jours après avoir entamé sa vie d’aventurier, qui, semblait-il, s’avérait passionante.

Port de Bastok

Mes premiers pas dans la ville se firent dans le Port de Bastok, qui, à défaut de bateau, accueille des aéronefs se posant sur les eaux noires du fleuve Dalah, polluées par les travaux des forges… C’est aussi dans le Port de Bastok que l’on peut trouver la célèbre auberge « Le Mouton Fumé » (tout un programme Langue)

Le Mouton Fumé, endroit idéal pour passer une bonne soirée

Le Mouton Fumé

Je me rappel encore d’une musique gravée dans ma mémoire qui accompagnait mes déambulations dans les divers quartiers de la ville, une musique joyeuse, pleine d’allégresse, et qui donnait envie de partir à l’aventure!

Marché de Bastok

Marché de Bastok, vue sur les forges

Mais l’aventure, la vraie attendra un peu, car la visite de Bastok n’est pas terminée, après la visite du port, passons à l’incontournable Marché de Bastok, véritable paradis pour les aventuriers débutants avec tout ce qu’il faut comme équipement, sorts et autres marchandises à la vente aux enchères. C’est d’ailleurs ici qu’Atmaride m’offrit ma première épée, qui servit parfaitement mes talents d’escrimeurs en tant que Mage Rouge, à la fois maître en magie aussi bien noire que blanche, que du combat à l’arme blanche (mais pas noire pour le coup Langue)

Une ruelle déserte, la nuit

Le Bureau Présidentiel

Le quartier des forges est comme son nom l’idique, l’endroit ou l’on fabrique toutes sortes de choses en métal. Bastok est d’ailleurs la capitale de la métallurgie aussi bien que de l’orfèvrerie. Mais, étrangement, c’est aussi dans les forges, au niveau supérieur, que se trouve le bureau du Président Karst ainsi que les ambassades des trois autres nations, quelle idée farfelue!

Les Forges

Passons enfin au quartier le plus mal famé de tout Bastok (ce qui pour une ville aussi polluée n’est pas peu dire) les Mines de Bastok! C’est dans ces mines que l’on trouve les plus répugnantes et malveillantes créatures de tout Bastok: arborant une horrible crinière des jambes ridiculement petites, des bras aux muscles démesurés et une queue abominable, les Galkas! Ils ont été jusqu’à infester les bas quartier (fort heureusement les bas quartier uniquement Langue). On peut toutefois leur reconnaitre une qualité indéniable, ils font une main d’oeuvre formidable! C’est pourtant dans les bas quartier des mines que l’on peut trouver la guilde des alchimistes, sans doutes que la perspective de changer le plomb en or intéresse c’est misérables Galkas!

Les bas quartiers

L'entrée des mines

Moi en train de renvoyer un Galka miner un peu! Nan mais oh!

Voilà, la visite est terminée, on se retrouvera certainement pour de nouvelles aventures, surement plus palpitantes que la visite d’une ville Langue

Une des entrées de la ville de Bastok

Petite présentation…

Si vous êtes arrivés jusqu’ici, c’est certainement que vous me connaissez déjà, mais dans le doute, au cas ou un/une internaute s’égarerait au cours de pérégrination diverses au sujet de Final Fantasy XI, et de son monde, Vana’diel, je vais faire une rapide présentation.

C’est sur le serveur Alexander que vous pourrez me trouver sous l’identité d’un Hume (oui pas un humain, un Hume!) nommé Zephyrios (d’après, d’un côté le vent de l’ouest, et de l’autre, Sephiroth, un personnange de Final Fantasy VII mais avant tout un truc auquel je ne comprend pas grand chose Langue.)

 

Zeph le pirate!

Voici donc la bête, Zephyrios dit Zeph le pirate, farouche défenseur des moogles et de Bastok (oui ma nation ne passe qu’après les moogles! Cri) je tâcherais de vous faire découvrir Vana’diel avec mon sens de l’humour légendaire (allez donc vérifier sur le blog du camarade Lepton, qui d’ailleurs m’a donner envie de faire le mien!).

Suivez le guide! Clin doeil

 

 

1...1718192021


unepandaenecosse |
Crevettes aquarium 42 |
Tatie-Sandy |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bambi à Paris
| ducotedechezmanoue2
| Clan GAMA